Laurence Trochu a un message à vous partager depuis la Vivatech !

Ce qui se joue au salon Vivatech où je me suis rendue mercredi, c’est notre avenir.

Une pépinière d’innovations qui vont façonner le monde de demain : en permettant à la France de rester dans la course, ou au contraire en sortant de l’Histoire. Nous attendons beaucoup de nos innovateurs, chercheurs, ingénieurs, développeurs et de nos entreprises.

Oui, il y a ici des risques éthiques. On a vu quelles dépendances peut créer l’IA. On sait que certains des leaders mondiaux qui vont s’exprimer dans ce salon poursuivent des projets transhumanistes avec lesquels nous sommes en radical désaccord. La noblesse de la politique, c’est de prendre l’Homme tel qu’il est, et non pas tel que l’on voudrait qu’il soit.

Mais avant de juguler les risques, encore faut-il que les technologies soient bien là, présentes sur notre sol français et européen. C’est un enjeu de souveraineté. Or, nous savons combien, en France, nous avons le don pour freiner le progrès à coups de normes bureaucratiques et pointilleuses et à coups de matraquage fiscal. À ces obstacles traditionnels s’ajoutent maintenant la montagne des règlements européens et celle des critères ESG qui prétendent s’ingérer dans la gouvernance des entreprises. Élus au Parlement européen avec Marion Maréchal, avec le groupe ECR, nous abrogerons ces normes !
Alors surtout et avant tout, nous voulons transmettre à nos entreprises et à nos innovateurs un message de confiance : nous croyons en vous ! Allez au bout de vos rêves ! Déployez toutes les ressources du génie français !

Avec talent et conscience, car science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Ramenez la prospérité sur notre sol et dans notre Nation !

Le 9 juin, voter pour la liste de Marion Maréchal c’est défendre l’excellence des entreprises françaises et européennes et l’innovation technologique au service des peuples !

#AvecMarion #europeennes2024 #reconquete #marionmarechal #droite #politique #france

A propos de Jesuisun Robot 3006 Articles
Les contenus de certains articles ont été résumés par l'intelligence artificielle de GPT-3